VideoElephant logo x

Les agriculteurs veulent préserver la PAC

  • Category current-affairs
  • Definition HD
  • Resolution 1280 x 720
  • Duration 00:01:23
  • Year 2018
  • Language French

Les agriculteurs veulent préserver la PAC

Ce lundi matin les fermiers ont attiré l'attention des ministres européens de l'agriculture, réunis à Bruxelles. Ils discutent de la réforme de la Politique agricole commune (PAC). A terme, les Etats membres pourraient avoir plus de marge pour décider combien et comment répartir les subsides. "On peut pas renationaliser la politique agricole commune parce que c'est le pilier de l'Europe et si demain on met le pilier à mal, l'Europe tombe tout à fait", affirme Yves Vandevoorde, coordinateur de la Fédération Unie de Groupements d'Eleveurs et d'Agriculteurs (FUGEA). "C'est grace à la politique agricole commune que l'Europe s'est fondée". Les éleveurs redoutent également un accord de libre échange avec les pays d'Amérique du Sud. Selon eux, cela permettrait l'arrivée d'une viande de moindre qualité en Europe. "Un accord avec le Mercosur entraînerait un soutien à une modèle industriel qui n'est pas le modèle qu'on défend et qui ajoute une pression à la course aux prix les plus bas", craint Maïté Defourny, membre de la Fugea. Avec le départ du Royaume-Uni, le prochain budget de la PAC risque de diminuer. Pour compenser, certains pays veulent augmenter leurs contributions à l'agriculture alors que d'autres préfèrent investir ailleurs. "Des propositions sont sur la table", explique le ministre bulgare de l'Agriculture, Rumen Porodzhanov. "Chaque Etat membre a ses intérêts propres mais on doit travailler ensemble pour trouver une voix commune pour guider la Commission". Les pays de l'Est veulent préserver le budget alloué à l'agriculture mais il faudra trouver un compromis à 27. Ensuite, ce sera à la Commission de faire une proposition de budget pour le mois de mai.

Interested in this content?