VideoElephant logo x

Yémen : des vidéos prouvent l'implication de navires français dans le blocus

  • Category news
  • Definition HD
  • Resolution 1280 x 720
  • Duration 00:01:59
  • Year 2019
  • Language French

Yémen : des vidéos prouvent l'implication de navires français dans le blocus

Il existe désormais des preuves en image de l'implication de la France dans le blocus au Yémen . Après avoir rendu public un document « confidentiel défense » sur les armes utilisées dans cette guerre, le collectif de journalistes Disclose et ses partenaires publient des vidéos de deux frégates françaises au large d'Hodeïda, le principal port du pays. Attention, certaines images de la vidéo qui suit peuvent choquer un public sensible.  " Ces bateaux s'avèrent être des bateaux français, de fabrication française, vendus à l'Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis, explique Mathias Destal, journaliste et cofondateur de Disclose. Ce sont d'autres bateaux que ceux que nous avions déjà révélé dans notre enquête d'avril dernier. Ça veut dire qu'il y a quatre bateaux de fabrication française dans les eaux du Yémen. " Ces navires se trouvent dans la zone du blocus maritime mené par la coalition saoudienne. Un blocus qui dure depuis 4 ans et qui empêche la livraison de l'aide humanitaire et du pétrole . Dans un rapport récent, l'ONU dénonce la « stratégie de la famine »  de la coalition saoudienne, qu'elle assimile à un crime de guerre. Des entreprises françaises assurent la maintenance La France, quant à elle, a signé le " Traité sur le commerce des armes ", qui interdit la vente d’armes en cas de crimes de guerre.  Le président de la République française, sa ministre des Armées et son ministre des Affaires étrangères ont bien reçu le rapport sur les armes françaises au Yémen et ce, dès octobre 2018. Mais la gouvernent assure que la France respecte bien ses engagements internationaux. " Ces bateaux ont été vendus avant le début du conflit, donc le gouvernement français ne pouvait pas savoir à quoi ils seraient utilisés a priori, reconnaît Mathias Destal. Mais il y a une maintenance de l'équipement à bord. L'entretien des bateaux, à la fois technique, technologique et militaire est organisé par des entreprises françaises, qui ont eu l'accord de l'exécutif français ." En plus de l'entretien de cet arsenal, la France poursuit ses livraisons à l'Arabie Saoudite . Vingt autres navires devraient ainsi être envoyés au royaume dans les mois qui viennent. Après ces nouvelles révélations, 16 ONG de défense des droits de l'homme demandent au gouvernement français de clarifier publiquement sa position.

Interested in this content?